Il Trovatore : Opéra national estonien

Le mélodrame passionné de Verdi fait vibrer l'action rapide, le pathos intense et les nombreux moments de chant éblouissant.

'Il trovatore' est le deuxième des grands trios de chefs‐d'œuvre de Verdi de la période intermédiaire, qui ont cimenté la réputation de Verdi comme le plus grand compositeur italien de son temps. Précédé de 'Rigoletto' (1851) et suivi de 'La traviata' (1853), cet opéra a démontré la capacité de Verdi à trouver la mélodie parfaite pour exprimer les émotions les plus profondes de ses personnages désespérés par l'amour, et émotionnellement ligotés par les circonstances.

Dans 'Il trovatore', les terribles secrets d'un passé macabre résonnent à travers les générations. Lorsque deux frères tombent involontairement amoureux de la même femme, ils déclenchent une tempête de coups de feu aux conséquences fatales.

Le comte Luna et Manrico se battent dans des camps opposés de la guerre civile espagnole. En même temps, ils rivalisent pour Leonora, qui aime pourtant Manrico. Un passé terrible les assombrit : La mère présumée de Manricos, la gitane Azucena, avait jeté dans le feu ce qu'elle croyait être le frère de Lunas. En réalité, elle avait, déconcertée, tué son propre bébé, et ressuscité le frère Lunas à la place de son propre enfant, sous le nom de Manrico. Lorsque Manrico est arrêté et condamné à mort, Leonora offre sa vie pour le sauver. Le comte Luna apprend qu'elle s'est empoisonnée pour échapper à son destin et vivre à ses côtés, et ordonne l'exécution de Manrico. Désespéré, Azucena lui dit qu'il a tué son propre frère, qu'elle a ressuscité à son insu…

'Il trovatore' capte le coeur de tous ceux qui aiment les bonnes histoires, les grandes mélodies, les voix fantastiques et les grands refrains. Le 'Anvil Chorus', 'Stride la vampa' d'Azucena et le vibrant appel aux armes 'Di quella pira' de Manrico ne sont que quelques‐uns des fabuleux moments forts que l'opéra offre.

Aucune date disponible pour le moment.

Gift card