Järvi, Paavo

Paavo Järvi, Photo: Mark Lyons


Paavo Järvi a toujours su qu’il deviendrait chef d’orchestre. Son père Neeme Järvi y est pour quelque chose dans cette conviction, qui emmenait son fils enfant suivre les répétitions de l’Opéra de Tallinn, leur ville d’origine. En 1980, les pressions politiques forcent la famille Järvi à quitter l’Estonie pour s’installer aux Etats-Unis. Paavo Järvi y fait ses études musicales, notamment à Los Angeles, auprès de Leonard Bernstein.

Sa carrière commence en Suède, à Malmö et Stockholm. La décennie 2000 est celle de la reconnaissance avec quatre postes de directeur musical, à Cincinnati (jusqu’en 2010), en Allemagne à la Hessische Rundfunk et pour la Deutsche Kammerphilharmonie, et puis enfin l’Orchestre de Paris dont il deviendra directeur musical en 2010. Paavo Järvi, suivant en cela la philosophie de son père, explore un répertoire symphonique peu connu et défend les compositeurs nordiques, Sibelius en tête. Il a fait ses débuts en France à l’Opéra de Lyon en 1991 et à l’Orchestre de Paris en 2004.

Votre recherche n'a donné aucun résultat. Merci d’essayer un autre mot-clé